Exif_JPEG_PICTURE

ROI FURBY
Charles Hascoët

500,00 

La peinture de Charles Hascoet est une peinture du silence. Un silence vibrant, expansif, qui se répercute dans la fluidité aqueuse de l’espace pictural, mais un silence tout de même. D’abord en raison de la posture des personnages mutiques, qui semblent nous indiquer, à la manière de l’admonesteur cher aux peintres de la Renaissance, la manière d’aborder ces vastes étendues colorées où les plans s’animent sous l’effet de sourdes tension.

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Retirés en eux-mêmes, ils ont pour beaucoup les yeux clos, ou bien sont figés dans des postures ramassées. Une propension à l’introspection que renforce la prédilection toute bachelardienne de l’artiste pour un élément en particulier, l’eau, depuis les flots noirs qui encerclent le pêcheur solitaire dans Du grain de sable à la falaise de marbre, jusqu’au ruisseau bouillonnant du tableau Les eaux étroites, qui laisse pourtant le spectateur de la scène impavide. Devant cette paisible étrangeté, le spectateur se voit vite contraint d’abandonner toute tentative de faire sens des différents éléments en présence. Le silence est alors celui là, qui touche à la nature même du médium : désignant les scènes qu’il peint comme des « visions », Charles Hascoet explique que la peinture permet de raconter une histoire sans l’expliciter totalement, de transmettre sa texture plutôt que sa textualité. Au spectateur alors d’adopter ce regard fertile cher à l’Eluard des Yeux d’Elsa, afin de scruter la surface sans s’y laisser engloutir.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

+ Show More

Description

• Peinture à l'huile sur toile
• 30x24cm

1 in stock

Quantity

-1+